Auréline 8 – Monsieur

De: Auréline
A: Anne-So
Objet : Re:News

Hello !

Un grand changement se prépare. Maître J. m’a annoncé que j’allais rencontrer quelqu’un. C’est un membre de sa confrérie, enfin son cercle bizarre dont je t’ai déjà parlé. Peut-être est-ce lui ? Qui sait ? Il m’a donné des consignes très précises sur la manière dont je dois me présenter. Une jupe noire, un chemisier blanc, les cheveux rassemblés en chignon. Et bien sûr le collier. Tu ne peux pas imaginer à quel point je suis excitée !

————————————————–
De : Auréline
A : Janus
Objet : Nouvelle rencontre

Maître,
Je me suis appliquée à bien me maquiller en prévision du rendez-vous que vous avez organisé pour moi. Habillée, parfumée, avec le chignon, j’ai la très curieuse impression d’avoir pris cinq ans. Ce soir je crois que je vais aller de surprise en surprise. Pour commencer, un taxi, une grosse Mercedes noire, m’attend en bas de chez moi. Confortablement installée, je regarde les lumières de Paris défiler. Nous arrivons devant un restaurant thaïlandais. Je donne mon nom à l’accueil. Une serveuse en tenue traditionnelle, une belle robe bleue couverte de motifs dorés, m’entraine jusqu’à la table de votre ami. Ce monsieur est très bien habillé, un costume fait sur mesure et sa prestance m’impressionne en premier. J’imagine qu’il occupe de hautes fonctions dans une entreprise. Je ne remarque qu’ensuite son âge. Il a la cinquantaine bien dépassée, des cheveux blancs encore abondants. Son sourire charmeur dessine de nombreuses rides autour de ses yeux. Cet homme pourrait être mon père et pourtant je le trouve séduisant. Il se comporte de manière très courtoise avec moi. Nous nous présentons. Pour l’instant je continuerai à l’appeler Monsieur. Il me demande si je suis satisfaite du trajet et du choix du restaurant. Je lui réponds que tout est parfait et regarde ensuite la carte. Les prix sont absolument ahurissants ! Je ne pensais pas que l’on pouvait dépenser autant d’argent juste pour de la nourriture. Un serveur en veste blanche vient prendre la commande. Monsieur demande deux coupes de champagne. En entrée je prends une salade dans sa coque d’ananas. Très jolie présentation, met délicieux et un peu épicé. En plat principal du poulet à la citronnelle et au lait de coco. Nous buvons encore du vin, la tête me tourne, je n’ai pas l’habitude. Monsieur m’interroge sur ma vie d’étudiante, je m’épanche comme une pie bavarde mais il reste aimable et à l’écoute. Après une glace en dessert, il me propose une petite promenade en voiture. J’accepte aussitôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>